FEVRIER 2010 - THEATRE



Répétitions de TERRA COGNITA



création de Julie Kretzschmar et Guillaume Quiquerez
aux Bancs Publics - Marseille
collaboration et jeu : Samir El Hakim, Sharmila Naudou, Éric Houzelot et Julie Kretzschmar
technique : Benoît Paqueteau et Audrey Ruzafa
Cie l’Orpheline est une épine dans le pied
{Marseille, Cie associée aux Bancs Publics}

De Marseille – terra cognita – comme métaphore du déplacement ininterrompu : ici sont venues, viennent, repartent des personnes qui arrivent d’Algérie. Là, ces personnes se fouillent pour s’inventer, des français, des algériens, elles se demandent combien de personnes vivent en elles, à Marseille. Des subjectivités malmenées, des représentations qui dressent le portrait éphémère d’un territoire sans contour, d’un lieu d’affectations et d’affects, un territoire inscrit dans les corps. La compagnie s’inscrit dans une démarche qui s’arrime au réel, puise dans la fiction que suggère tout document, écrit ses spectacles avec ce qu’elle rencontre en chemin, en Algérie et à Marseille. Elle propose une écriture qui superpose et recycle des images, avance par métaphores et déplacements de sens.
Création prévue en avril 2010 aux Bancs Publics à Marseille.
_____________________________________________
Avec le soutien de l’ACSÉ-DRAC PACA (Identités, Parcours & Mémoire), de Culturesfrance et du SCAC-Ambassade de France à Alger.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire